Nouvelles recommandations sur le marketing d'influence de la FeWeb et du Centre de Communication

Nouvelles recommandations sur le marketing d'influence de la FeWeb et du Centre de Communication

12 mai 2022

La première version des Recommandations date de 2018, mais entre-temps, le domaine du marketing d'influence a beaucoup évolué. C'est ce que montre également le SMI Baromètre sur la manière dont les jeunes réagissent aux messages des influenceurs. Par exemple, l'authenticité et la transparence jouent un rôle plus important. Sur le plan juridique, une directive européenne crée également un cadre pour les vidéos commerciales sur les plateformes. Les nouvelles recommandations de la FeWeb et du Centre de Communication y répondent.

Quelles sont les différences avec l'édition précédente ?

Le changement le plus important concerne la définition du marketing d'influence : alors qu'auparavant, il devait y avoir à la fois une rémunération pour l'influenceur ET un contrôle par l'annonceur,. Il y a aujourd'hui une relation commerciale lorsqu'il existe une certaine forme de rémunération. Il peut s'agir de cadeaux, d'une commission par clic ou de paiements.

Mais pour parler de #publicité, il faut qu'il y ait un client (ou une agence,...) avec lequel des accords sont passés sur le nombre de posts, le contenu du message ou l'approbation préalable. Cela peut se faire verbalement, par écrit ou par le biais d'un contrat. Il s'agit également de publicité lorsqu'un lien ou un code spécifique est ajouté au post sur la base duquel une commission peut être perçue.

Plus de transparance

Les recommandations suggèrent de limiter le nombre de hashtags pour les rendre plus clairs : soit #publicité, soit plus spécifiquement #placement de produit ou #sponsoring. Les abréviations ne contribuent pas à la transparence. Vérifiez également si des mentions supplémentaires doivent être publiées d'un point de vue juridique ou déontologique, par exemple lors de la promotion de boissons alcoolisées, de produits alimentaires, de voitures, de cosmétiques, de jeux de hasard, etc.

Les communications commerciales doivent être clairement identifiables "en tant que telles". C'est la responsabilité de l'influenceur ou du créateur de contenu, mais le client a également une plus grande responsabilité en fournissant les instructions correctes.

Téléchargez ici :

>> Les Recommandations du Centre de la Communication en matière d'influenceurs

>> SPF Economie: Les obligations des créateurs de contenu en matière du marketing d'influence

>> Vlaamse Regulator voor de Media: Content Creators Protocol

Mots clés:

Website created and supported by Starring Jane & Procurios
Fermer