7 leçons du Cookieless Academy

7 leçons du Cookieless Academy

13 mai 2022

Comment traiter les données d'une manière légale, technologique et à l'épreuve du temps dans un monde sans cookies? C'était le sujet du Cookieless Academy de la FeWeb. La FeWeb a tiré 7 leçons de cette formation avec Bart Van den Brande (SiriusLegal), Kim Verhaegen (Fightclub) et Pieter Jadoul (AdSomeNoise).

  1. Les choses ne vont pas bien pour Google (et les autres outils américains)
    Même le traité récemment annoncé entre les États-Unis et l'UE ne résoudra pas le problème fondamental de l'illégalité des outils américains en Europe. Soit les États-Unis se lient en adaptant leur loi anti-espionnage, soit l'UE se lie en adaptant sa loi GDPR, soit les géants de la technologie cessent complètement leurs activités en Europe. Rien de tout cela ne se produira, et les outils américains resteront donc illégaux en Europe (même s'ils hébergent leurs données sur des serveurs européens). La solution consiste à passer à des outils européens.
  2. Abandonnez les 3rd party data et investissez dans une stratégie de 1st party data.
    Ce n'est qu'une question de mois lorsque Chrome cessera également de partager les données de tiers. Après la condamnation du Consent & Transparancy Framework de l'IAB, l'ensemble de l'écosystème de la publicité en ligne devra s'adapter. Adoptez dès maintenant l'approche "Privacy First" en gérant vos propres données dans une Customer Data Platform basée sur le consentement de l'utilisateur. En utilisant les données de manière intelligente, transparente et sécurisée, vous établissez une relation de confiance avec votre groupe cible.
  3. Demandez la permission de la bonne manière
    De nombreuses inscriptions dites "opt-in" sont encore demandées en échange d'un whitepaper ou d'une réduction. Ou bien la bannière des cookies incite à cliquer pour accepter tous les cookies. Ou bien les cookies sont déjà déposés avant que l'utilisateur ait fait son choix. Les gens oublient parfois de mentionner qu'ils collectent également des données via le Server Site Tagging, les pixels ou un bouton de média social. Assurez-vous donc que la bannière de cookies est correcte et choisissez un outil de gestion du consentement conforme au GDPR.
  4. Travaillez en conformité avec le GDPR
    Assurez-vous d'identifier vos flux de données, quels outils sont utilisés (et devraient être remplacés ou interdits), quelles mesures de sécurité vous devriez prendre, etc. Adaptez ensuite votre politique de vie privée et de cookies, assurez-vous que vous disposez de contrats appropriés avec vos clients et formez votre personnel. En cas de plainte, vous pourrez au moins prouver que vous vous préoccupez activement de la via privée de vos prospects et clients.
  5. Protégez vos propres données
    Les données des utilisateurs pourront être partagées, notamment via les boutons de médias sociaux sur votre propre site web, parfois même avec vos concurrents. Une raison supplémentaire d'analyser et de restreindre également ces flux de données.
  6. Explorez les stratégies de marketing basées sur les 1st party data 
    Les données provenant de tiers rencontreront de plus en plus souvent un 'no go' de la part de l'annonceur. Pourtant, il existe des alternatives. Les éditeurs investissent dans leurs propres données d'abonnement, mais également la publicité contextuelle, une approche axée sur l'intention ou travailler avec des 1ste et 2nd party data (provenant de parties de confiance) donnent également d'excellents résultats.
  7. Dynamic Creative Optimisation to the rescue
    Certaines études affirment que 70 % du succès d'une campagne digitale est lié à l'approche créative. C'est peut-être exagéré, mais l'optimisation créative dynamique peut donner des résultats similaires à ceux des campagnes basées sur des 3rd party data. En utilisant d'autres sources de données (par exemple, la météo), les images et le texte de la campagne sont adaptés. En répondant au groupe cible de certains sites et au contexte dans lequel la publicité est publiée, sa pertinence (et son impact) augmente sans qu'il soit nécessaire de recourir à des 3rd party data.

Tout ceci a été élaboré avec des applications à la fois technologiques et créatives par Bart Van den Brande (SiriusLegal), Kim Verhaegen (Fightclub) et Pieter Jadoul (AdSomeNoise) lors de l'Académie Cookie(less) de FeWeb.

>> Vous souhaitez participer à la prochaine Cookie(less) Academy ? Montrez votre intérêt ici !

Mots clés:

Website created and supported by Starring Jane & Procurios
Fermer